Le relevé topographique de terrain : une phase primordiale pour partir sur de bonnes bases2016-11-09T16:32:58+00:00

Project Description

NOS RÉALISATIONS

Le relevé topographique de terrain :
une phase primordiale pour partir sur de bonnes bases

Détails

Type: Relevé de terrain

Description

Le relevé de terrain se fait dans notre cas avec un équipement de géomètre de type station robotisée. Nous avons acquis une station LEICA ICON ICR 55 avec la tablette CC 66 qui permet de la contrôler à distance et voir directement l’avancée du relevé en temps réel.

Le relevé se décompose en diverses phases qui peuvent être résumées de la manière suivante :
– Mise en station de l’appareil, il faut choisir l’emplacement ou le faisceau laser sera le moins coupé possible par rapport aux contraintes existantes sur le site (végétaux, murs, pentes…) afin que le plus de points puissent être relevés. Selon la complexité des terrains et la présence d’obstacles visuels le relevé peut être plus long car il faudra déplacer l’appareil plusieurs fois et le recaler dans le même système de coordonnées.
– Le relevé peut commencer dès lors qu’une orientation a été fixée par la création d’une ligne de base et la définition d’un point d’altitude 0.00 de référence : le plus souvent il s’agit du niveau de la dalle de la maison.
– Prise de cote en X, Y et Z selon un canevas de calques définis et selon les besoins (par exemple : limite de terrain, dallage, bâti, seuils, arbre existants, terrain, regard, portail, massifs existants, etc.). L’ensemble de ces points auront donc une altitude relative au point de référence 0, en positif ou en négatif.
– Il est possible d’amorcer le travail de dessin directement sur la tablette en créant des lignes, des arcs, des jonctions de points… Mais le travail le plus fin se fait sur informatique à l’aide d’un logiciel DAO vectoriel afin de corriger les imperfections, mettre au propre et annoter certains éléments pour obtenir une base saine et pouvoir commencer le travail de conception. Cette base permet aussi de pouvoir métrer des surfaces ou des longueurs, pour chiffrer de la démolition ou tout autre travail préparatoire en amont du projet.

Si le relevé se fait de manière très précise, le fait de travailler sur cette base dans un logiciel vectoriel permet aussi de réexporter dans la tablette du robot les données afin de faire une implantation précise du projet sur le terrain. L’entreprise peut donc implanter au millimètre près les lignes du projet futur, sans avoir à sortir un décamètre de la poche !

eget venenatis ultricies Lorem neque. venenatis, at